Le Chat et les Pigeons de Agatha Christie

Couverture Le Chat et les Pigeons

Résumé :

Que de remous dans ce pensionnat de jeunes filles renommé qu’est Meadowbank : des professeurs y trouvent la mort dans des circonstances qui dépassent l’entendement. Le coupable est-il un sadique, ou un membre du personnel ? Les crimes sont-ils liés à la présence d’une jeune princesse orientale ? Y a-t-il une corrélation entre eux et un certain petit paquet de grande valeur qu’on n’arrive pas à retrouver ?


Année de parution française : Editions Librairie des Champs-Elysées (Le club des masques) (1967)

Titre original : Cat Among the Pigeons (1959)

Langue française – 192 pages | Traduit par Jean Brunoy

Genre :  Policier


 Mon Avis :

C’est l’envie de continuer ma découverte de Agatha Christie, qui m’a poussé a mettre ce roman dans ma Pile à lire d’été… Et une fois de plus, je suis heureuse de ma lecture.

Après être entrés dans le pensionnat de Meadowbank pour quelques paragraphe, nous faisons connaissance avec le Prince Aly Yusuf (cheik héréditaire de Rama) et de son pilote privé  Bob Rawlinson. Ce dernier ce vois confier un trésor par le Cheik qu’il prend la décision de cacher dans les bagages de sa sœur a son insu étant absente de sa chambre.

Et comme ils le craignaient Bob Rawlinson et le Prince Aly Yusuf disparaissent dans un accident d’avion, suite à quoi la sœur de Bob Rawlinson est pris en charge avec sa fille Jennifer pour son retour immédiat en Angleterre par l’ambassade de son pays.

Jennifer est envoyé dans le pensionnat de Meadowbank où des meurtres sont perpétuer contre des professeurs.

Les personnages s’enchainant, disparaissant (pour certaine rapidement) on ne peu s’attacher a eux, lorsque des premiers chapitre. Ce qui devient plus facile dés l’arrivé de Jennifer au pensionnat, même si on ne peu s’attacher à cette jeune fille plutôt égoïste et futile. L’intrigue prenant le pas, sur les personnages on a une seule hâte, connaitre le dénouement.

Cette première rencontre avec Mr Poirot fus très agréable, l’écriture de Mme Agatha Chrisie, m’a conquise.


FRENCH READ A THON SUMMER EDITION 2016

frrat2016.jpg

Pour plus d’information la vidéo de Rondoudou is Happy :

 https://youtu.be/7BWCCSk5eC4

Ma PAL en photos est sur Instagramhttps://www.instagram.com/p/BHxASe_BKxaZx_g-nxf0AvAn_M6_VGjGTShrnY0/

1. Un personnage qui appartient à la communauté LGBTQ+ : Je n’ai pas dans ma bibliothèque (Même si @bbenjamin59 m’a tenter avec « Wanted Doudou » il est toujours dans ma PAL….)

2. Un livre contenant plus de 300p : Très cher Sadie (532p)

3. Un auteur commençant par la première lettre de ton prénom : Marcel Pagnol (Myriam)

4. Ton dernier achat : (cadeau de ma maman) Avant toi


5. Un livre que tu veux lire depuis longtemps (là j’hésite…) soit « Nous étions fais pour être heureux » ou « Stuck » @hrhchriscolfer

6. Une couverture bleu ou jaune : « Filles des chimères »

7. Une histoire qui a lieu l’été ou à la plage : « La plage »

Participerez vous ???

Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

Couverture Americanah

Résumé :

«En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire.»

Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre.
Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés?
Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria.


Année de parution française : Editions Folio (2016)

Titre original : Americanah (2014)

Langue française – 685 pages

Genre :  Contemporaine


 Mon Avis :

Sans le Club de Lecture « Faites le tour du monde ! » crée par Cassandra (Croque les mots), je n’aurais pas découvert ce roman…

En refermant ma lecture, j’avoue avoir (et l’être encore d’ailleurs) plutôt perplexe, je ne sais pas si j’ai aimé ou non ce roman qui vus dense en information et fort intéressant.

Tout au lange de celui-ci, nous suivons deux protagonistes Ifemelu et Obinze, de leur rencontre à leur entré à l’université puis le séparation (à ce moment précis du récit, nous suivons surtout Ifemelu) puis leur retrouvaille à l’âge adulte.

Ifemelu est la personne qui l’on suit le plus et pourtant je n’ai pas sur m’attacher à elle, si a début j’ai apprécié sa personnalité enjoué et franche, je l’ai trouvé par maman très critique envers son entourage. Quand à Obinze, les passages le concernant étant plus court, j’ai eu encore plus de mal à le cerné, toute fois j’ai eu la sensation que les personnage n’évoluais pas forcément tout au long de leur vie, restant en quelques sorte dans leur bulle, leur relation, malgré la vie qui défile.

J’imagine que l’auteur Chimamanda Ngozi Adichie, a probablement mis une partie d’elle dans ce roman, j’imagine peut être à tord qu’Ifemulu est une partie « romancé » d’elle. Et probablement je suis passé à coté de quelques chose dans ce récit, malgré que je l’ai trouvé dépaysant (géographiquement parlant)  ce fus une belle lecture et je suis heureuse de m’y être plongé, car même si il ne fus pas un coup de cœur il est loin d’être une déception.

Si vous souhaitez découvrir le monde à travers de nouveaux auteurs, rejoignez nous :

Faites le tour du monde ! : https://www.facebook.com/groups/1031446916908495/
Pour avoir plus d’informations, rendez-vous sur ce lien : http://www.croquelesmots.fr/p/faites-le-tour-du-monde.html


Breathing, tome 2 : Ma raison d’espérer de Rebecca Donovan

Couverture Breathing, tome 2 : Ma raison d'espérer

Résumé :

« Tu es le sens de ma vie, la raison de chacun de mes actes. Et je ne changerai ça pour rien au monde. »
Emma commence doucement à réapprendre à vivre aux côtés d’Evan et de Sara. Hantée par des cauchemars terribles, elle décide de donner une seconde chance à sa mère, qui l’a abandonnée, espérant trouver un sens à sa souffrance. Mais elle doit aussi affronter le regard des autres : ceux qui s’en veulent de ne pas l’avoir soutenue, ceux qui la jugent mais aussi ceux qui, surgissant de son passé, ont encore bien des révélations à faire sur sa vie d’avant…


Année de parution française : Editions Pocket (2015)

Titre original : Breathing, book 2: Barely Breathing (2012)

Langue française – 599 pages – Sortie : 15 Octobre 2015

Genre :  Contemporaine


 Mon Avis :

Si je dois remercier le Père Noël pour l’arrivé de ce second tome dans ma Bibliothèque, c’est grâce au « Challenge Welcom March » que je l’ai sorti.

Après avoir beaucoup apprécier le premier tome, c’es avec impatiente et appréhension que j’attendais cette suite, et je dois l’avouée j’en suis sortie un peu mitigé.

Après avoir échapper à la mort, Emilly vit chez son amie Sarah dont les parents la traite comme une seconde fille, avant d’accepter d’aller vivre avec sa mère qui semble désirer renouer des liens avec elle.

Si c’est avec plaisir que j’ai retrouvé Emilly, Sarah et Evan, j’ai été déçue de voir que malgré ce qu’elle avais subi dans le passé, elle n’est avais semble t’il pas tiré de leçon. Sa manie de tout garder pour elle, pour « protéger » en deviens plus que pénible, dans le sens ou elle semble aimé se retrouver embourber dans les ennuis.

J’ai dans l’ensemble apprécier ma lecture, même si j’ai été par moment agacé par le comportement de notre héroïne. D’autant quel une amie très prévenante qui la considère comme une sœur, un petit api très protecteur et pourtant elle décide a nouveau de se taire, alors que ça ne se passe pas bien avec sa mère, préférant ce confier au compagnon de celle ci qui semble pourtant ne pas être la personne la plus approprié.

Même si, comme le précédent, la fin donne très envi de connaître la suite, j’avoue l’attendre avec moins d’impatience, mais je le lirais c’est certain.

L’écriture de Rebecca Donovan  très agréable on ne peu lui résister…


Le secret du Mari de Liane Moriarty

 

Couverture Le Secret du mari

 Résumé :

Jamais Cecilia n’aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l’ouvre et le temps s’arrête… John-Paul y confesse une faute terrible dont la révélation pourrait détruire non seulement leur famille mais la vie de quelques autres. À la fois folle de colère et dévastée par ce qu’elle vient d’apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité va
la ronger, si elle parle, ceux qu’elle aime souffriront.


Année de parution française : Editions Le Livre de Poche (201-)

Titre original : The Husband’s Secret (2013)

Langue française – 504 pages – Sortie : 6 Avril 2016

Genres : Contemporaine


 Mon Avis :

C’est grâce au club de lecture « Our PrettyBooks’ Club » que j’ai découvert ce livre, et je ne le regret pas du tout, je comprend qu’il est obtenu le « Prix des lecteurs Selection 2016 ».

Ce roman est découpé en plusieurs « parties » tout d’abord les jours de la semaines qui s’écoule, qui sont eux même divisé en chapitre consacrés à trois femmes qui ne semble avoir aucun rapport les unes avec les autres… Mais on découvre, au fur et a mesure des jours qu’un triste événement les lies sans qu’aucune d’elles en aient consciences alors que certaines se côtoient chaque jour. Chacune d’elles vient sa vie de femme, d’épouse et de mère, de façon différente avec ses propres doutes, colères et questionnements.

En lisant (en diagonal) le résumé je me suis presque attendu à un policier, mais il n’en fus rien. C’est une histoire de vie, de sentiments, de secrets qui voient le jour tandis que d’autre s’installent.

J’ai beaucoup aimé se roman qui se lis rapidement et avec une certaine avidité, surtout lorsque l’on connais le fameux secret du mari de Cécilia. ll me fus difficile de lâcher ma lecture tant je voulais connaître la vie de ses trois femmes Cécilia bien entendu mais également Rachel et Tess qui sont toute trois très touchante et attachante. Si je devais avoir un petit regret (vraiment minuscule et presque futile) c’est de ne pas avoir d’avantage « voyager », car au fond même si le récit se passe en Australie, il aurais très bien pu se passer en France, car a part le nom des villes rien n’indiquais où nous étions je n’a pas vraiment réussi à me projeter dans se sens.

Toute fois je reconnais, que Liane Moriarty a une jolie plume, chaque personnages, situation est décrite avec finesse sans trop de détail mais suffisamment pour qu’on puisse s’attacher (ou non) au personnages.

Encore merci à Pretty Book et à son club de lecture pour cette très jolie découverte.

N’hésitez  pas à rejoindre la page Facebook de l’évènement…


Logo Livraddict

After Saison1 à 5 de Anna Todd

 

Couverture After, intégrale, saison 1 : La rencontre

 Résumé – Saison 1 :

Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. Elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s’installer dans son dortoir d’étudiante qu’elle se heurte à Hardin. Avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p… d’accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des garçons qu’elle connaît. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester… Ce qu’elle fait jusqu’au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d’Hardin l’attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu’alors inconnue. Il lui dit qu’elle est belle, qu’il n’est pas un garçon pour elle et il disparaît, et ce à plusieurs reprises. Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d’Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre. Tessa a déjà un petit ami parfait. Alors pourquoi fait-elle tant d’efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu’Hardin fait à de belles filles comme elle ? À moins que… ce ne soit ça l’amour ?


Année de parution française : Editions Hugo & Cie (2015)

Titre original : After, book 1 (2014)

Langue française – 594 pages – Sortie : 2 Janvier 2015

Genres : Romance


 Mon Avis :

Si au départ, j’étais bien décidé à ne pas succomber au « phénomène » After, je suis heureuse d’avoir fini par craqué en m’offrant sur un coup de tête le premier tome de cette saga. Car au final, je l’ai très vite dévorés et me suis sentis très frustrer de ne pas avoir les autres sous la main. Alors lorsque je me suis pris le second tome, mon compagnon à eu la gentillesse de m’offrir les autres.

Cette romance New Adulte, nous raconte l’histoire de deux étudiants Tessa et Hardon que tout oppose, que se soit dans le look comme dans la personnalité, et que l’on imagine pas une seule seconde se fréquenter même pas en tant qu’amis. Ce qui vous le conviendrez ressemble plus ou moins au schéma classique du genre.

Si cette histoire peu avoir un image de déjà vu sur le fond tout comme dans la forme, avec des personnages qui peuvent être tout aussi attachant qu’agaçant par leur caractère et leurs attitudes avec les autres et dans leur histoire entre amour et haine…

Je dois reconnaître que le style d’Anna Todd est sacrément Addictif et que ses fins de tome sont tellement bien faite qu’on a une seule envi, se jeter sur le suivant. Ce que j’ai presque fais, ne mettant qu’un livre entre chaque tome pour ne pas non plus faire une « overdose » de Tessa et Hardin.

J’ai vu dans certaine vidéo que le personnage de Tessa (Teresa) en a agacée plus d’une, j’avoue que je l’ai beaucoup aimé, peu être parce que par certain point je me suis un peu reconnu en elle, ce qui me l’as surement rendu un peu plus sympathique😉

Vous l’aurez compris, je ne peu que vous recommandé cette saga ou d’au moins tenter le premier tome…

En vous souhaitant de belles lectures….


Logo Livraddict

La saveur de l’amitié de Darien Gee

couv22019384

 Résumé :

Un mystérieux colis laissé sur le pas d’une porte, et la vie de Julia puis de toute une ville va être bouleversée … pour le meilleur. Un roman nourri d’espoir sur l’amitié, l’amour et la solidarité. Quand Julia trouve devant chez elle la recette du pain de l’amitié et un sachet de levain, elle n’a qu’une envie, s’en débarrasser. Brisée par un terrible drame, elle n’a plus goût à rien. Mais c’est sans compter sur sa petite fille de cinq ans … Et lorsque Julia rencontre Madeline et Hannah, deux femmes à un tournant de leur vie, elle leur offre tout naturellement son pain. Ce n’est qu’un début : bientôt, gâteaux et recettes s’échangent frénétiquement à Avalon. Jusqu’où cette incroyable fièvre pâtissière mènera-t-elle cette ville, autrefois sans histoires ? Quelles conséquences sur la vie de Julia et de ses deux amies ?


Année de parution française : Editions Michel Lafon(2012)

Titre original : Friendship Bread (2011)

Langue française – 395 pages

Genres : Contemporaine | Chick-lit


 Mon Avis :

C’est en grande partie à cause de sa couverture, et de la vente privée Michel Lafon que ce roman à atterrit dans ma bibliothèque.

La couverture est bien représentative du contenue, une bulle de douceur pâtissière, a dévorer sans retenue.

Des amitiés qui se crées ou qui reprenne vis, des liens familiaux brisés qui se retissent, grâce à un voisin anonyme qui déposa un beau jour, sur le pas de la parte de Julia une assiette avec quelques parts de gâteaux, une recette (cette du gâteau de l’amitié amish) et un sachet de levain.

L’échange de cette recette, et du levain prenant une grande ampleur toute la ville se l’échange, nous découvrons ainsi une partis de la population par le biais des personnages principaux.

Julia une maman qui  ne se remet pas de la perte de son fils ainé, qui découvre la recette sur le pas de la parte et qui donne son levain « en trop » à sa fille qui va le distribuer à l’école.

Puis on rencontre de deux femme qui viennent de s’installer dans sa petite ville d’Avalon, Madeline, veuve et propriétaire d’un salon de thé, et de Hannah, violoncelliste en plein divorce.

La rencontre de ses trois femmes, aux caractères et aux tempéraments totalement différent, qui se lient d’amitié au fur des pages et un délice.

Darien Gee nous plonge dans le quotidien des ses trois femme avec douceur et sincérité, comme si elle nous racontais la vie d’amies proche.

Une jolie découverte, une lecture fraiche qui change les idées et vide la tête toute pensées négative, malgré les moments dure que peuvent vivent les héroïnes.

A découvrir… a présent plus qu’à tenter le pain de l’amitié😉


Logo Livraddict