Archive | octobre 2013

Le Symbole perdu Dan Brown

Résumé :

Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d’urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut-grade, pour une conférence à donner le soir même.
En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte.
Ce sera le premier indice d’une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie.
Une aventure où s’affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.

Année de parution française : Editions JC Lattès (2009)

595 pages

Titre original : The Lost Symbol (2009)

Genre : Thriller

Mon Avis :

Depuis le temps qu’il était dans ma PAL (un peu plus d’un an) je me suis enfin dit qu’il était temps de le lire, pour le rendre à son propriétaire et parce que « Inferno » me fait de l’œil quand je passe au rayon livre.

Un retour appréciable dans l’univers de Dan Brown, entre enquête policière et décryptage de symbole.

Le professeur Robert Langdon est appelé par l’assistant de son mentor, et ami, Peter Salomon pour remplacer au pied levé un intervenant lors d’une conférence qu’il a organisé le soir même au Capitole. Avion privé, chauffeur qui l’attend à son arrivée, tout est bien orchestré mais une fois sur place, Robert Langdon découvre qu’il n’y a pas de conférence dans la rotonde du Capitole, que l’assistant n’est pas celui qu’il prétend être mais qu’il a en fait enlevé Peter Salomon.

Malgré un début plus que long (très long même), au point que j’ai laissé un peu de côté ce roman pour me concentrer et terminer ma lecture secondaire, il est très agréable de retrouver le professeur Langdon dans ses péripéties même si certaines d’entre elles semble lui être déjà arrivées dans ses précédentes aventures. Au point que par moment, je me suis demandée si il n’aimait pas se mettre dans de mauvaises postures.

Alors que le début du roman m’a paru lourd, la plume de l’auteur, par le biais de son héros Robert Langdon, est au final « attachante » dans le sens où il est dur de quitter le héros à certains moments, tant on s’attache au fur et a mesure de ses aventures à celui-ci.

Si vous avez lu, et apprécié  « Anges et Démons » ainsi que le « Da Vinci Code », ne résistez pas au plaisir de retrouver le professeur Langdon.

Merci à Ollie pour sa correction.

Logo Livraddict

Les fantômes de Maiden Lane, tome 1 : Troubles intentions Elizabeth Hoyt

Résumé :

Au coeur du sordide quartier de Saint-Giles, Tempérance se bat pour la survie de son orphelinat. Les caisses sont vides et ses petits protégés menacés d’expulsion. C’est alors que l’énigmatique lord Caire lui propose un échange de bons procédés. Il est sur la piste d’un tueur. Si elle accepte d’être son guide dans les bas-fonds de la ville, il l’introduira dans la haute société où gravitent de riches donateurs. La jeune femme va ainsi passer de la misère la plus noire aux riches salons londoniens, en compagnie de cet homme dévoré par d’indicibles secrets, qui, au fil des jours, éveille en elle une passion interdite…

Année de parution française : Editions J’ai Lu (Aventures & Passions) (2012)

342 pages

Titre original : Maiden Lane, book 1: Wicked intentions (2010)

Genre : Romance Historique

Mon Avis :

Ce roman est arrivé par hasard dans ma PAL (Pile à lire), cadeau de ma maman qui se souvenait avoir vu que j’avais un marque page avec la même image. Je dois avouer qu’elle a bien fait, il est resté quelques temps dans ma bibliothèque, et il me fallut un rendez vous médical pour enfin faire sa jolie découverte.

Tempérance est une jeune femme, veuve, qui vit et travaille auprès d’un de ses frères, Winter dans un orphelinat situé dans un quartier sordide nommé Saint Gille, qu’ils ont hérité de leur père. Alors que Tempérance est de retour (en pleine nuit) à l’orphelinat avec un bébé malade, souhaitant s’accorder un moment pour elle avec une tasse de thé dans son petit boudoir improvisé, elle découvre un mystérieux gentleman, qu’elle avait croisé dans la rue quelques instants plutôt, assis dans son fauteuil qui semble l’attendre.

C’est ainsi, que Tempérance fait la connaissance de Lord Caire, qui va l’attirer dans des mésaventures qu’elle n’aurait pas soupçonné, en lui proposant un marché qu’elle ne pourra pas refuser afin de pouvoir sauver son précieux orphelinat. C’est ainsi qu’elle acceptait de lui servir de guide dans son quartier sans savoir qu’il est a la recherche du meurtrier de sa maitresse.

Plus les pages tournent, plus on a envie de connaitre d’avantage Tempérance, de comprendre pourquoi elle se laisse entrainer par Lord Caire, et comprendre la relation complexe qui s’installe avec celui ci. Dès les premières pages, la plume d’Elizabeth Hoyt m’a emportée dans l’histoire, au point que j’en ai mis ma lecture « principale » en pause.

Pour conclure, je dois avouer que j’avais entamé ce roman, sans aprioris, simplement parce que je voulais un petit format pour pouvoir le mettre dans mon sac a main. En le refermant, je me suis dis que « Aventure et Passion » (catégorie choisi par les éditions J’ai Lu pour elle) résume bien le ressentis que j’ai eu de cette histoire. Dans le sens où étant, l’histoire entre Tempérance et le lord est attendue vu que c’est une romance, mais je ne m’attendais pas au dénouement de l’enquête, et ce fut une jolie surprise a ce niveau. Tout comme, chaque début de chapitre, qui nous raconte une autre histoire, et très jolie histoire, limite on pourrait lire indépendamment le début de chapitre (en italique) de l’histoire principal.

Une jolie découverte, je pense continuer cette série ma curiosité étant piquée par l’histoire parallèle de Silence la sœur de Tempérance, et le fantôme de Maiden Lane dont il est peu question, on ne fais que le « croiser » donc a voir…

Merci à Ninon d’avoir relu mon article 😉

Logo Livraddict