Le Symbole perdu Dan Brown

Résumé :

Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d’urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut-grade, pour une conférence à donner le soir même.
En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte.
Ce sera le premier indice d’une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie.
Une aventure où s’affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.

Année de parution française : Editions JC Lattès (2009)

595 pages

Titre original : The Lost Symbol (2009)

Genre : Thriller

Mon Avis :

Depuis le temps qu’il était dans ma PAL (un peu plus d’un an) je me suis enfin dit qu’il était temps de le lire, pour le rendre à son propriétaire et parce que « Inferno » me fait de l’œil quand je passe au rayon livre.

Un retour appréciable dans l’univers de Dan Brown, entre enquête policière et décryptage de symbole.

Le professeur Robert Langdon est appelé par l’assistant de son mentor, et ami, Peter Salomon pour remplacer au pied levé un intervenant lors d’une conférence qu’il a organisé le soir même au Capitole. Avion privé, chauffeur qui l’attend à son arrivée, tout est bien orchestré mais une fois sur place, Robert Langdon découvre qu’il n’y a pas de conférence dans la rotonde du Capitole, que l’assistant n’est pas celui qu’il prétend être mais qu’il a en fait enlevé Peter Salomon.

Malgré un début plus que long (très long même), au point que j’ai laissé un peu de côté ce roman pour me concentrer et terminer ma lecture secondaire, il est très agréable de retrouver le professeur Langdon dans ses péripéties même si certaines d’entre elles semble lui être déjà arrivées dans ses précédentes aventures. Au point que par moment, je me suis demandée si il n’aimait pas se mettre dans de mauvaises postures.

Alors que le début du roman m’a paru lourd, la plume de l’auteur, par le biais de son héros Robert Langdon, est au final « attachante » dans le sens où il est dur de quitter le héros à certains moments, tant on s’attache au fur et a mesure de ses aventures à celui-ci.

Si vous avez lu, et apprécié  « Anges et Démons » ainsi que le « Da Vinci Code », ne résistez pas au plaisir de retrouver le professeur Langdon.

Merci à Ollie pour sa correction.

Logo Livraddict

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s