Archive | janvier 2014

WEEK-END À 1000 …. au 14 Février 2014

Le week-end à 1000, challenge littéraire qui regroupe les amoureux de la lecture dans un véritable marathon livresque, revient pour une 5eme éditions et surtout pour fêter ses un an ! Eh oui, le premier week-end à 1000 avait eu lieu le week-end du 15 au 17 Février 2013 et nous allons renouveler l’expérience presque un an, jour pour jour.
La 5eme session du Week-end se jouera du Vendredi 14 Février à partir de 19h, jusqu’au Dimanche 16 Février 00h.
Les conditions du challenge n’ont pas changées, ils s’agit toujours de lire 1000 pages en un week-end et de partager votre expérience sur facebook, twitter et livraddict. La seule obligation : vous inscrire en laissant un commentaire sous cet article, un article qui comportera au minimum votre pseudo, ainsi que l’url complète vers votre blog si vous en avez un. Je rappelle toutefois qu’il n’est pas nécessaire d’être bloggeur pour participer, tout le monde est le bienvenu !
Pour l’anniversaire du challenge, j’ai décidé de corser un peu les choses. Je vous propose une liste de défis, parmis lesquels vous devez en choisir 5. 5 parce que c’est la 5eme éditions du challenge. Attention, un livre peut répondre à deux défis, donc soyez malins, choisissez bien 😉
Lire un livre qui est dans votre pal depuis plus d’un an.  (Georgina Kincaid, tome 1 : Succubus Blues)
– Relire un livre.
– Lire un classique.
Lire un livre de plus de 500 pages (Georgina Kincaid, tome 1 : Succubus Blues)
Commencer une série.  (Georgina Kincaid, tome 1 : Succubus Blues ; Les Gardiens de l’éternité, tome 01 : Dante)
– Finir une série.
– Lire un tome 2.
Lire un minimum de 3 livres (Georgina Kincaid, tome 1 : Succubus Blues ; Les Gardiens de l’éternité, tome 01 : Dante ; Minuit, tome 03 : L’alliance de minuit)
– Découvrir un auteur qui vous fait envie.
– Terminer une lecture laisser en pause trop longtemps.
Lire un livre dont le titre commence par la première lettre de ton prénom. (Minuit, tome 03 : L’alliance de minuit)
– Faire une lecture commune avec un ou plusieurs participants.
– Lire un livre en V.O.
– Lire 4 livres qui représente chacun un des 4 éléments (eau, air, terre et feu).
– Lire un livre qui a été adapté au cinéma.
– Lire un livre écrit par un auteur qui a le même prénom que vous.
– Lire un livre dont le narrateur est une fille.
– Lire un livre dont le narrateur est un garçon.
– Lire un livre qui comporte le mot « Livre » dans son titre.
– Lire un livre de moins de 100 pages.
– Lire un livre choisi par un autre candidat (à vous de vous organiser et de choisir la personne qui sélectionnera le livre dans votre PAL).
– Lire un livre dont le héros/héroïne s’appelle comme vous.
– Lire un livre qui se situe dans le passé.
– Lire un livre qui se situe dans le futur.
– Lire un livre qui a été écrit l’année de votre naissance.
– Lire un livre emprunté (à un ami ou à la bibliothèque)
– Lire un livre dont tout le monde parle.
à vous de faire votre choix 😉 (Mes choix en : Gras et Italique… )
rejoignez-nous également sur le groupe facebook : Challenge littéraire : « Week-end à 1000 »
Partager le challenge sur Twitter : #weekendà1000
Le sujet sur Livraddict : Week-end à 1000
 
Ma « PAL » en image…

   

Noblesse oblige, tome 1 : Le duc mis à nu de Sally MacKenzie

Résumé :

La chance ne sourit décidément pas à Miss Sarah Hamilton, fraîchement débarquée de Philadelphie. Son père lui a fait promettre sur son lit de mort de se rendre en Angleterre chez son oncle, le comte de Westbrooke, mais des marins maladroits ont fait tomber sa malle dans le port de Liverpool. Démunie et un peu perdue, Sarah se voit réserver un accueil pour le moins étrange dans l’auberge où elle compte passer la nuit. À son réveil : stupeur ! Un homme nu partage son lit ! La voici compromise, et mêlée aux dangereuses affaires de famille du très séduisant duc d’Alvord…

Année de parution française : Editions Milady (Pemberley) (2012)

338 pages | Traduit par Vincent Basset

Titre original : The naked duke (2005)

Genre : Romance ; Historique

Mon Avis :

Depuis la vidéo de Jess ( ici ), j’ai très envi de découvrir cette saga (d’autant que plus tard elle a enchainé les autres tomes…) toute fois j’attendais de ne plus être imprégné de son avis de peur de mettre la barre trop « haute ». Alors quand ce premier tome est arrivé dans ma PAL en version papier lors d’une promotion Milady (2 acheté – 1 gratuit) et depuis noël grâce à la liseuse offerte par chéri (Nolim) où il étais présent, je me suis dis que c’étais un signe d’autant que j’avais envi a ce moment là d’une romance…

C’est avec enthousiasme et facilité que je me suis plongé dans la lecture, une jolie découverte et dont je suis sortie totalement conquise, plus qu’à découvert la suite.

Miss Sarah Hamilton promet à son père sur son lit de mort de retourner en Angleterre d’où il est originaire et d’aller vivre chez son oncle, ce qu’elle fit dés son décès. Elle quitte les Etats-Unis en bateau dans lequel elle sera malade tout le long du trajet au point de ne pouvoir se reposer, tout comme lorsqu’elle a pris la diligence. La malchance la poursuivant, ses valises perdu en mer à Liverpool, des compagnons de voyage qui la mette mal à l’aise, une fois arrivé à  elle demande à l’aubergiste de « L’Auberge du Lutin Vert »lui refuse une chambre la prenant, a cause de sa chevelure rousse, pour une prostituée. Toute fois un gentleman ivre lui propose de l’accompagner à une chambre, elle hésite pensant que c’étais la sienne, mais lorsqu’il s’éloigne la fatigue l’emportant elle prend place dans le lit après c’être déshabillé… Elle ne pouvais s’imaginer ce qui arrivais à son réveil, ni ce qu’engendrera cette mauvaise plaisanterie, de ce gentleman qui se trouvais être en faite son propre coussin.

C’est avec plaisir que l’on plonge dans cette histoire, il est dure de quitter Sarah même si parfois elle est agaçant dans ses moments de doute, elle est surtout très attachante, tout comme son prétendant le Duc qui au final est aussi fragile qu’il est réconfortant et protecteur.

L’auteur Sally MacKenzie, nous emmène avec elle dans le monde de ses personnage, comme on rend visite a des amis.

Plus qu’à découvrir le reste de la saga, en espérant être aussi séduite que le fus Jess….

Logo Livraddict

Divergent / Divergente / Divergence, tome 1 de Veronica Roth

Résumé :

Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire.

Année de parution française : Editions Nathan (2012)

436 pages | Traduit par Anne DelcourtTitre original : Divergent, book 1 (2011)

Genre :  Science-Fiction ; Jeunesse

Mon Avis :

Une evie de « distopy » voilà ce qui m’a pousser vers ce livre, enfin j’ai hésiter entre lui et Gone, mais c’est lui qui a fini par l’emporter. La couverture de « Divergente », cette fille brune avec sa longue tresse a d’avantage attiré mon attention…

Une aventure dans laquel on se plonge avec plaisir, une héroïne que l’on a envi de comprendre mais qui reste au fond un mystère, même lorsqu’on ferme le roman.

Tris, enfin Béatrice est une jeune fille de 16 ans qui vois sa vie changer, suite à un teste de compétence qui lui confirme qu’elle ne fais pas partis de la faction dans laquelle est née, les « Altruiste ». Toutes fois elle ne s’attendais pas apprendre qu’elle ne fais finalement partis d’aucune faction, qu’elle est « Divergente » mais elle ne sais pas ce que cela signifie au juste et que pour sa sécurité elle dois le garder pour elle. En choisissant et entrant dans la faction « Audacieux », elle en apprendra d’avantage sur elle même sur ses capacités, et découvrira les sentiments de l’amour…

Je me suis laissé vite entrainer par l’histoire, les sentiments, les pensées de Tris. Toutefois, je ne me suis pas spécialement attaché à elle ou à sa famille, ou au autres personnage, que l’on croise dans cette univers. je n’ai pas réussi à imaginer le monde, l’endroit où vit Béatrice (Tris) lors de ses différents instant qu’elle d’écrit. Je ne sais toujours pas si c’est une fille, un pays ? J’avoue que c’est le seul gros points négatif, car même si je ne me suis pas attaché à Tris, j’ai apprécié suivre ses aventures, et même si parfois ses questions, comportement m’agacé, j’ai passé un excellent moment avec cette lecture.

L’auteur à un style qui me plait beaucoup, facile à lire, fluide. Il est facile de poser le livre a la fin d’un chapitre, ce qui est pratique quand on est une maman poule, et agréable de le reprendre, de retrouver les personnages, avec l’envi de connaitre la suite.

Ce fus une belle découverte, sans « prise de tête », tout ce dont j’avais besoin à ce moment précis… Plus qu’à découvrir la suite…

Logo Livraddict

Minuit, tome 02 : Minuit écarlate de Lara Adrian

Résumé :

Dante appartient à la Lignée, une race de guerriers vampires engagée dans une lutte contre les ennemis de leur espèce. Il ne vit que pour combattre. Pourtant, lorsqu’il rencontre Tess sa vie bascule. Un simple baiser entraîne en effet la jeune vétérinaire dans le monde dangereux des guerriers de la nuit. Elle découvre des dons qu’elle ignorait posséder. Unis par le sang, ils doivent faire équipe pour vaincre des adversaires redoutables..

Année de parution française : Editions Milady (2011)

478 pages |

Titre original : Midnight Breed, book 02: Kiss of Crimson (2007)

Genre : Bit-lit

Mon Avis :

Après avoir dévoré le tome1, de cette saga grâce à deux de mes Youtubeuses Tiboux et Candyshy (pour ne pas les citer…), je n’ai pas hésité à craquer pour ce second tome (ainsi que le tome 3 en occasion). Je l’ai dévoré avec le même plaisir, même si celui-ci je l’ai d’avantage déguster plus, par manque de temps que par envi, mais c’est pas plus mal.

Ici, nous faisons la connaissance avec le guerrier dénommé Dante et d’une jeune vétérinaire Tess. Alors que Dante traque une renégat il tombe dans une embuscade d’où il en ressort grièvement blessé. Il trouve refuge dans un cabinet vétérinaire, ou il rencontre Tess au chever d’un animal. Une fois la peur et la surprise passé, elle tente de le soigner, sous se douter un instant de qui il est exactement qui pourrais se douter que cet homme ténébreux est un vampire a cette instant a cause de ses blessures une forte envi de sang, ni que par cette faim il lira leur destin à jamais.

Une fois de plus, on se fais happé par la plume de l’auteur, qui nous transporte dans son univers d’une manière addictif, si la trame de fond de l’histoire, ressemble au premier, c’est avec autant de plaisir que l’on s’y plonge. Et cette fois, j’ai pas fais le comparatif avec « La confrérie de la dague noir » lors de ma lecture. La dernière page tourné, l’envi d’entamé le tome suivant est là, c’est d’ailleurs pour ne pas craquer que je ne lis pas le résumé.

Si vous n’avez pas encore craquer pour cette saga… qu’attendez vous ???

Logo Livraddict

Chasseuse de vampires, tome 1 : Le Sang des anges Nalini Singh

Résumé :

La tueuse de vampires Elena Deveraux sait qu’elle est la meilleure. Ce qu’elle ne sait pas en revanche, c’est si elle est à la hauteur pour sa nouvelle mission. Engagée par le magnifique et tout aussi dangereux archange Raphaël, un être si meurtrier que nul mortel ne veut attirer son attention, une seule chose est claire: l’échec n’est pas une option … même si la tâche est impossible. Parce que cette fois, ce n’est pas un vampire rebelle qu’elle doit traquer. C’est un archange qui a mal tourné. Ce travail va entraîner Elena au milieu d’un massacre pas comme les autres … et sur le fil du rasoir de la passion. Si la chasse ne la détruit pas, peut-être en sera-t-il autrement si elle succombe au séduisant Raphaël. Car quand les archanges jouent, ce sont les mortels qui paient les pots cassés.

Année de parution française : Editions J’ai Lu (2011)

478 pages | Traduit par Sylvie Cohen

Titre original : Guild Hunter, book 1 : Angel’s blood (2009)

Genre : Bit-lit

Mon Avis :

C’est suite a une vidée de Tessa (du Blog : Le fauteuil) que ce livre a atterris dans ma PAL, sa façon d’en parler m’avais donné envis de le lire. Mais une fois, dans mes mains j’ai été un peu effrayé par son épaisseur et le fais que l’écriture ne sois pas très grande.

Au final, il me fallu visionner la vidéo de « Candyshy » (son article ici), ainsi que deux challenges pour enfin le sortir de ma PAL.

Elena est une chasseuse de vampire reconnu de la « Guilde » où elle travail avec sa meilleur amie Sarah qui est aussi sa directrice. La mission principal de la « Guilde » est la recherche de vampire pour le compte d’Ange, qui son leur maitre. Les anges sont en faite, les créateurs et maitre des vampires.

Elena deviens par la force des choses devient chasseuse d’Archange, pour le compte de l’Archange Raphael. De la haine à l’amour, elle découvre que la frontière est vraiment infime.

Ce tome nous pose les bases de ce monde « Vampirique – Angélique », qui se trouve être très intéressant. Toute fois, je suis curieuse d’en apprendre d’avantage sur Elena et sa réclamation avec Raphael, mais aussi sur son amie Sara.

Un live à ne pas laisser trop longtemps dans sa PAL, et a dévorer avec plaisir.

Logo Livraddict

Le Mardi sur son 31 [14]

Petit rendez-vous, découvert sur le blog de Nane grâce à sa page facebook.

logo-mardi-31

La règle simple, il faut poster une phrase qui se trouve à la page 31 de votre lecture en cours.

Ce rendez vous à été crée par  Les bavardages de Sophie .

Cette semaine,  ma lecture en cours  (débuté ce matin…) :

Le cas Eduard Einstein  de Laurent Seksik (2013)
Résumé :
Le fils d’Einstein a fini parmi les fous, délaissé de tous, jardinier de l’hôpital psychiatrique de Zurich. Sa mère, qui l’a élevé seule après son divorce, le conduit à la clinique Burghölzli à l’âge de vingt ans. La voix du fils oublié résonne dans ce roman où s’entremêlent le drame d’une mère, les faiblesses d’un génie, le journal d’un dément.

Une question hante ce texte : Eduard a-t-il été abandonné par son père à son terrible sort ? Laurent Seksik dévoile ce drame de l’intime, sur fond de tragédie du siècle et d’épopée d’un géant.

Extrait de la page 31 :

« Il avais remercié le vieil homme et pris congé plus dépité encore qu’avant l’entretien. Puis il avait trouvé ce taxi à deux pas de l’Institut.« 

Et vous, que lisez vous ?