Georgina Kincaid, tome 1 : Succubus Blues 

Résumé :

Georgina Kincaid est succube a Seattle. A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l’apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n’est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l’âme de l’heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l’œil, moka blanc à volonté… et la possibilité d’approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu’elle rêve – mais s’interdit – de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu’un s’est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d’aucun secours.

Année de parution française : Editions Milady (2011)

 Langue française – 512 pages

Genre :  Bit-lit

Mon Avis :

Dans la découverte du style « Bit Lit », je m’étais offert ce tome il y a quelques temps (peu être plus d’un ans) du coup il sort de la poussière grâce à la dernière édition du Week End à 1000 auquel j’ai participé (Week End de la St Valentin), où il fus ma seule lecture.

Georgina Kincaid est une une bibliothécaire qui cache u très grand secret, à qu’i on s’attache facilement tant on se trouve avec elle à chaque instant, on est totalement impliqué dans sa vie qu’on la suis comme une amie

C’est une lecture agréable et attachante, on oublie parfois le « vrais » monde dans lequel vie Georgina tant ces soucis son ceux d’une « humaine » a quelque détails prés….

Le seule point « négatif » qui me vient, c’est que j’ai trop vite pressentit qui étais le « grand méchant » de l’histoire, je ne serais dire « LE » détail qui m’a mis la « puce à l’oreille » mais j’ai de suite pressentis que c’étais lui. ce qui ne m’a nullement déranger dans ma lecture. Car j’étais d’avantage intéressé par son histoire avec son auteur faoris.

Je suis totalement tomber sur le charme de l’écriture de Richelle Mead, me voila plongé dans une nouvelle saga…

Je ne saurais que vous conseillé de le sortit de votre PAL si il y est… Ne lui résistez pas, il en vaux la peine…

 

Lu dans le cadre du challenge « Un genre un mois« 

 Février : Albums ou Beaux-Livres (Utilisation du 1er Joker : Bit Lit)

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s