L’ahadorya, bulle au coeur de lumière de Losan Charo

Un frais matin d’été, Emma et Nathan, frère et sœur, découvrent le corps d’une belle inconnue gisant sur une plage. La fratrie se retrouve face à une femme muette, aux agissements étranges. Mystérieuse, cette dernière disparaît dans des circonstances inexpliquées… Un jour, l’intrigante inconnue téléporte, contre leur volonté, Emma et Nathan dans un temple aux mille et une couleurs. Ils en reviennent bouleversés et n’ont plus qu’une idée en tête : revoir au plus vite cette femme prénommée Pfince. Lorsque cette dernière revient les voir, c’est pour les emmener dans son monde caché où tout semble parfait : L’Ahadorya… C’est alors qu’une mission s’impose à Emma et Nathan… Retrouver une relique magique avec l’aide d’un simple médaillon. Mais, cette relique est aux mains d’une très ancienne confrérie… En frôlant la mort, la fratrie comprendra qu’une prophétie est écrite et qu’ils en sont les acteurs… Un Frère, Une Sœur… Un Médaillon et une Relique… Une Prophétie qui dérange…


Année de parution française : Editions VFB (2014)

Langue française –

Genre :  Fantastique Fantasy


Comment résister à cette couverture en consultant le catalogue des Editions VFB, comme au résumé qui donne envie de découvrir le contenu?

Une fois de plus, je dois remercier la maison d’édition pour sa confiance, et pour cette jolie histoire jeunesse à lire Absolument !

Nathan et Emma sont deux adolescents, frère et sœur, qui lors d’une balade sur la plage, découvrent une jeune femme allongée dans le sable, semblant s’être échouée là. En décidant de l’aider, ils ne se doutent pas de l’aventure qu’ils vont vivre par ce simple geste.

Les relations fraternelles unissant Nathan et Emma, ainsi que leur amitié très forte avec le jeune Hugo, sont à mon sens le pilier de cette aventure, même si ce n’est pas le sujet principal.

Chaque personnage, que ce soit la fratrie, leur ami Hugo, la jeune inconnue de la plage, Pfince ou les personnages que l’on découvre au fur et à mesure de l’ouvrage sont tous à leur manière attachants.

La plume de Losan Charo est très agréable, je dirais même douce et enveloppante comme un parent lisant l’histoire à son enfant. On prend plaisir à rentrer dans son monde, son univers fantastique, au point d’avoir du mal à lâcher notre lecture….

N’hésitez plus, découvrez cette jolie histoire.

(Merci à nahe pour sa correction)


Logo Livraddict

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s