Assassin’s Creed, tome 7 : Unity de Oliver Bowden

Résumé :

«Ils m’ont brutalisée, menti et trahie. Ils ont assassiné mon père, mais je me vengerai, quel qu’en soit le prix.» 1789: La révolution est aux portes de Paris. Le peuple se dresse contre l’oppression de l’aristocratie, inondant de sang les rues pavées de la capitale. Mais la justice révolutionnaire se paie au prix fort… Alors que les inégalités entre les riches et les pauvres sont à leur paroxysme et que la nation se déchire, un jeune homme et une jeune femme tentent de se venger de tout ce dont on les a privés. Arno et Élise ne tardent pas à se retrouver plongés au beau milieu du conflit qui oppose les Assassins et les Templiers depuis plusieurs siècles déjà, dans un monde où les dangers sont plus redoutables qu’ils l’auraient imaginé. D’après le jeu vidéo à succès d’Ubisoft


Année de parution française : Editions Milady  (2014)

Titre original : Assassin’s Creed : Unity (2014)

Langue française – 405 pages | Traduit par Claire Jouanneau

Genre : Fantasy


 Mon Avis :

C’est a nouveau grâce à mon conjoint par le biais de cadeau de St Valentin, que ce nouveau tome des Assassin’s Creed a fais son entré dans ma bibliothèque, où n’a pas eu le temps d’attraper le poussière avant d’être lu…

Ayant vu mon conjoint passez des heures sur sa console, c’est surprise que j’ai découvert le livre qui lui ne se consacre pas à Arno Dorian mais à Elise de la Serre.

C’est dans le journal de la jeune de celle-ci, jeune fille que nous nous plongeons et découvrons qu’elle est la fille du grand « Maître des Templiers ». Alors que nous avons l’habitude dans les autres roman (tout comme dans tout les jeux) d’être au coté d’un assassin.

Elise nous plonge dans sa vie, nous parle de son enfance, sa rencontre avec Arno Dorian, qui devient un compagnon de jeux et à ses yeux un rival dans l’amour de son père. Puis sa découverte du statut de son père, ainsi que l’identité du père de son ami Arno, et tout ce qui en découlera.

Passé la déception de ne pas suivre Arno mais Elise, on se laisse transporter pars ses pensée, sa vie ses colères, ses peines, ses moment de joie, comme on lirais le journal intime d’une amie.

La plume d’Oliver Bowden, m’a a nouveau séduit et transporter, cette fois nous faisant découvrir cette fois la Révolution Française auprès d’une Héroïne Elise de La Serre au fort caractère, aussi courageuse qu’impulsive.

Une jolie lecture qui m’a transporté, même si il m’a manqué le point de vue de l’Assassin qui est le héros habituel du livre, et surtout du jeu. Pour autant ce n’est pas une déception, j’ai aimé l’univers, l’histoire, le dénouement. Un livre a découvrir si on aime l’univers des Assassin’s (même si ici nous suivons une Templiére) et celui de la Révolution Française…

 


Logo Livraddict

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s