Entre mes mains le bonheur se faufile de Agnès Martin-Lugand

Couverture Entre mes mains le bonheur se faufile

Résumé :

Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.

Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…

Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer


Année de parution française : Editions Michel Lafon  (2014)

Langue française – 336 pages

Genre : Contemporaine


 Mon Avis :

En le voyant à la bibliothèque, je n’ai pas réfléchis une seconde, j’avais beaucoup apprécié « Les gens heureux lisent et boivent du café », j’ai de suite eu envi de lire celui ci (que j’ai d’ailleurs entamé dans la voiture en attendant que mon grand sorte de l’école…) heureuse de découvrir d’avantage l’auteur.

Et j’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver son style, son personnages à la fois pleine de doute et forte.

L’Héroïne Iris est marié a un médecin qu’elle ne vois que peu, et qui a le sentiment de ne pas vivre d’être le faire valoir de celui ci, qui refuse qu’elle travail estimant que sa place est à la maison et accessoirement de lui faire des enfants qui ne viennent pas…

En découvrant lors d’un repas dominicale chez les parents de celle ci, elle découvre qu’ils lui avaient caché qu’elle avais été accepté dans une école de couture. Elle a alors d’avant le sentiment d’avoir gâché sa vie.

Tout a chacun à un rêve inassouvie au fond de soit, en cela on peu s’identifier à Iris et comprendre qu’elle décide de se libéré des carcans de la vie qu’elle subit plus qu’elle ne vie, pour tenter de réaliser son rêve d’enfant au désarrois de sa famille et de son mari.

Agnès Martin-Lugand a une très belle plume, elle semble vivre a travers ses personnages, ce qui les rend vivant et attachant…

A découvrir, si ce n’est pas déjà fais.


Logo Livraddict

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s