Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

Couverture Americanah

Résumé :

«En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire.»

Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre.
Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés?
Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria.


Année de parution française : Editions Folio (2016)

Titre original : Americanah (2014)

Langue française – 685 pages

Genre :  Contemporaine


 Mon Avis :

Sans le Club de Lecture « Faites le tour du monde ! » crée par Cassandra (Croque les mots), je n’aurais pas découvert ce roman…

En refermant ma lecture, j’avoue avoir (et l’être encore d’ailleurs) plutôt perplexe, je ne sais pas si j’ai aimé ou non ce roman qui vus dense en information et fort intéressant.

Tout au lange de celui-ci, nous suivons deux protagonistes Ifemelu et Obinze, de leur rencontre à leur entré à l’université puis le séparation (à ce moment précis du récit, nous suivons surtout Ifemelu) puis leur retrouvaille à l’âge adulte.

Ifemelu est la personne qui l’on suit le plus et pourtant je n’ai pas sur m’attacher à elle, si a début j’ai apprécié sa personnalité enjoué et franche, je l’ai trouvé par maman très critique envers son entourage. Quand à Obinze, les passages le concernant étant plus court, j’ai eu encore plus de mal à le cerné, toute fois j’ai eu la sensation que les personnage n’évoluais pas forcément tout au long de leur vie, restant en quelques sorte dans leur bulle, leur relation, malgré la vie qui défile.

J’imagine que l’auteur Chimamanda Ngozi Adichie, a probablement mis une partie d’elle dans ce roman, j’imagine peut être à tord qu’Ifemulu est une partie « romancé » d’elle. Et probablement je suis passé à coté de quelques chose dans ce récit, malgré que je l’ai trouvé dépaysant (géographiquement parlant)  ce fus une belle lecture et je suis heureuse de m’y être plongé, car même si il ne fus pas un coup de cœur il est loin d’être une déception.

Si vous souhaitez découvrir le monde à travers de nouveaux auteurs, rejoignez nous :

Faites le tour du monde ! : https://www.facebook.com/groups/1031446916908495/
Pour avoir plus d’informations, rendez-vous sur ce lien : http://www.croquelesmots.fr/p/faites-le-tour-du-monde.html


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s