Archive | avril 2014

Le Mardi sur son 31 [14]

Petit rendez-vous, découvert sur le blog de Nane grâce à sa page facebook.

logo-mardi-31

La règle simple, il faut poster une phrase qui se trouve à la page 31 de votre lecture en cours.

Ce rendez vous à été crée par  Les bavardages de Sophie .

Cette semaine,  ma lecture en cours :

L’Héritage, tome 1 : Eragon
de Christopher Paolini

Résumé :
Un garçon…
Un dragon…
Une épopée…

Voilà bien longtemps que le mal règne dans l’Empire de l’Alagaësia… Et puis, un jour, le jeune Eragon découvre au cœur de la forêt une magnifique pierre bleue, étrangement lisse. Fasciné et effrayé, il l’emporte à Carvahall, le village où il vit très simplement avec son oncle et son cousin. Il n’imagine pas alors qu’il s’agit d’une œuf, et qu’un dragon, porteur d’un héritage ancestral, aussi vieux que l’Empire lui-même, va en éclore… Très vite, la vie d’Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s’engage dans une quête qui le mènera aux confins de l’Alagaësia. Armé de son épée et guidé par les conseils de Brom, le vieux conteur, Eragon va devoir affronter, avec son jeune dragon, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite.
Eragon n’a que quinze ans, mais le destin de l’Empire est désormais entre ses mains ! .

Logo Livraddict

Extrait de la page 31 (sur ma liseuse, j’ignore si cela change quelque chose au livre papier):

« Eragon se fraya un chemin jusqu’au chariot à travers la foule, il était ravi. Son oncle mettait toujours très longtemps quand il avais « à faire », et le garçon avait la ferme intention de profiter de son temps libre pour s’amuser. Il cacha la pierre sous les sacs, puis regagna la ville à grandes enjambées. »

Et vous, que lisez vous ?

La part des Anges de Nadine Mousselet

Résumé :

En revenant de l’école, un petit garçon de huit ans décide d’aller pêcher des têtards au lavoir situé en bas de chez lui sur la commune de Lisores. Il y découvre ce qu’il prend pour une martienne, en réalité le corps nu d’une femme chauve. L’équipe de Laura Claes est immédiatement mise en alerte. Ce corps semble avoir séjourné longuement dans du calvados. Laura Claes, Jumet et Bricart sont perplexes devant ce mode opératoire si particulier. L’enquête démontre que deux autres femmes ont disparu. L’une depuis plusieurs mois, l’autre depuis deux jours seulement. Pour la psycho-criminologue, il n’y a qu’un moyen de découvrir le mobile du meurtrier : plonger dans ses pensées les plus sombres à partir des indices laissés sur le terrain avec l’espoir infime de retrouver la disparue avant que le tueur ne la transforme en trophée à l’image de son fantasme.

Année de parution française : Editions Epona (Thriller) (2012)

Langue française – 274 pages

Genre : Thriller

Mon Avis :

Ce roman est atterris (il y presque 2 ans) dans ma PAL, c’est grâce à ma belle mère qui me l’a prêté, après m’avoir vu lire un Harlan Cobben.

Ce fus une lecture très agréable, rapide, palpitante et addictive.

L’héroïne Laura Claes, est psycho-criminologue en congé en Normandie chez son amie Carole. Lors d’un diner le téléphone sonne, c’est son collègue Fred qui tente de la joindre depuis un moment, un corps a été découvert dans un lavoir non loin d’où elle séjourne, ses vacance sont donc terminée.

On est tout de suite propulsé sans l’enquête, dés le premier chapitre nous savons ou nous mettons les pieds. C’est un policier haletant qui se lit facilement et rapidement.

Ma petite déception, c’est la façon dont on fais la connaissance du tueur, le pourquoi, le comment et qui il est… Sont pour moi, dévoilé trop tôt et de maniéré trop « brutal » comme si l’auteur voulais se débarrasser de ce point.

L’écrire de l’auteur et vraiment très agréable, je dirais même addictive, dans le sens ou on ne peu lâcher ce roman, on veux toujours en savoir plus.

C’est un bon roman policier, que je vous conseil avec enthousiasme.

Logo Livraddict

13, rue Thérèse de Elena Mauli Shapiro

Résumé :

Trevor, un professeur américain qui vient d’emménager à Paris, découvre dans son bureau une vieille boîte remplie de lettres d’amour, de photos jaunies, et de souvenirs : des gants, des pièces de monnaie, un mouchoir en dentelle… Tous racontent la vie de Louise Brunet, une Française ayant vécu au 13, rue Thérèse pendant la Grande Guerre.

L’universitaire commence à reconstituer l’histoire de la jeune femme : son amour indomptable pour son cousin mort au combat, son mariage de convenance avec un homme travaillant pour son père, et sa liaison avec un voisin. Mais alors que Trevor tombe peu à peu amoureux de la charmante et fougueuse Louise, une autre Française, bien vivante celle-là, compte bien le séduire et le garder près d’elle.

Le temps passe, la passion demeure.

Année de parution française : Editions Michel Lafon (2012)

Langue française – 301 pages

Genre : Historique ; Romance

Mon Avis :

C’est suite à la Vente Pirvée Michel Lafon, que j’ai fais l’aquisition de ce livre, la couverture est si jolie que je ne lui ai pas résisté, et le résumé a fais le reste. Alors, lorsque que j’ai vue qu’Audrey (Lectricepassionnée) avais également craqué pour cette ouvrage, je n’ai pas résisté au bonheur de faire une LC (Lecture Commune) en sa compagnie.

ce fus une agréable lecture, malgrés une fin que je n’ai pas apprécié, comprise.

Trévor est un universitaire Américain tout juste debarqué à Paris, qui découvre dans un tiroire de son bureau une boite remplis de lettres et de souvenir ayant appartenue à Louise brunet une jeune femme ayant vécu les deux guerres. Il se laisse emporté par sa curiosité et découvre l’amour que Louise portais à son cousin Camille décédé sur le front, ainsi que pour son frére qu’elle perd à cause de la fiévre a se retour de la guerre. Trévor s’insinu dans ses souvenir, comme si ils étaient les siens, nous racontant Louise comme si il l’avais connue.

J’ai appréciée de découvrire en meme temps que Trévor les petits trésor de Louise, grace a leur reproduction dans le livre, lettre, photos, cartes postal, donne un côté historique et réelt au recit que nous conte Trévor.

Le gros point négatif à mon sens, est la fin, que je n’ai pas comprise, qui m’a dérouté, mis mal à l’aise… Comme lorsqu’ on se reveil dans un mauvais reve.

L’auteur a un style agréable, presque addictif par moment, qui fais que l’on tourne les pages avec interret et curiosité, suivre Trévor et Louise est un réel bonheur, on veux en savoir plus comprendre ce qui se passe dans la vie de l’un et l’autre.

En conclusion, un bel objet livre qui cache une belle histoire, même si il ne me restera pas en mémoir a cause de la fin qui me laisse un gout d’inachevé.

Logo Livraddict

Lu dans le cadre du challenges

L’histoire de NOTRE jardin Cee Cee Mia

Résumé :

Après « L’histoire de MON arbre », Léonie nous entraîne à la découverte du jardin secret de Papi et Nénette : un potager dans  les nuages pour ces citadins et leurs voisins. Tout le monde y met  la main à la pâte dans un esprit de partage et de convivialité. Une initiative à cultiver avec amour et à repiquer à l’infini… Les jardins partagés fleurissent en ville. Alors : prêts ? Tous au vert !
Des informations et des activités (à pratiquer en ville ou à la  campagne !) complètent l’histoire..

Année de parution française : Pomme verte

 Langue française – 32 pages

Genre :  Jeunesse

 L’ Avis de Loulou :

Pourquoi l’as tu choisi dans ta bibliothèque ?

Parce que la couverture donne envi de le lire

J’aime :

C’est une jolie BD, facile à lire.

L’idée que tout le quartier puisse entrer dans le jardin.

Les explications sure les jardins partagé, tout à la fin, c’est intéressant.

J’aime pas :

Rien

Que raconte l’histoire ?

Un jardin où tous le monde peux mettre la main à la pâte.

Qui est le personnage principal ?

C’est Léonie, une gentille petite fille qui rend visite a son papi et sa mamie et découvre ainsi le jardin.

Mon Avis :

Une petite BD idéale pour les enfants, les dessins sont trés mignons et rendent les personnage sympathique.

Une hymne à la nature et au partage, facilement compréhensive par les enfants.

A lire…

La petite fille du Vel d’Hiv de Annette Muller

Résumé :

16 juillet 1942 : la petite Annette a 9 ans. Après avoir vécu l’enfer du Vel d’Hiv, elle est internée avec sa mère et son jeune frère Michel à Beaune-la -Rolande. Elle connaît le sort terrible des milliers d’enfants juifs internés dans les camps du Loiret, cruellement séparés de leur mère, puis envoyés à Auschwitz – d’où aucun n’est revenu… Annette, elle, échappe à la déportation. Elle est l’une des rares enfants du Vel d’Hiv qui ont survécu.

Année de parution française : Editions Le Livre de Poche (Jeunesse) (2012)

 Langue française – 157 pages

Genre : Historique ; Jeunesse

 

 

Mon Avis :

J’ai fais l’acquisition de ce livre suite à la lecture de « Elle s’appelait Sarah« .

Nous sommes plongée dans les pensées d’une petite fille, l’auteur Annette qui a vécu la déportation, de son arrivée au Vel d’Hiv en la compagnie rassurante de sa mère et de son petit frère Michel, puis à Beaune-la-Rolande, où très vite ils seront séparer de leur mère. Pour ensuite, la retrouver dans une maison tenue par des sœur, elle se fait baptisé puis souhaite faire sa communion. Elle le petite juive, deviens Chrétienne, mais au fond croit elle encore à quelque chose après tout ce qu’elle vient de vivre ?

On se laisse emporter par cette petite fille, à la fois attachante et espiègle, on est partagé entre l’envi de la consoler ou de la gronder.

Derrière l’histoire d’une guerre mondiale, se l’histoire d’une petite fille (comme il y en a eu beaucoup d’autre) dont l’enfance à été chamboulé par la perte de sa mère, la séparation d’avec son père ses frère, même si elle les retrouvent j’ai le sentiment que ce ballotage, entre l’institution catholique, le domicile de son père, puis l’institution juive, on laisser des traces à vie dans son cœur.

L’auteur, Annette Muller, nous emporte avec elle, dans sa tristesse, da colère ses bêtises, ses rêves, ses désillusions.

Une histoire touchante, à découvrir et a faire découvrir.

Lu dans le cadre du challenges

Logo Livraddict

Les Quatre géants de Zemanel & Aline Bureau

Résumé :

Là-bas, à l’horizon, marchent trois géants. De leurs longues enjambées, ils rythment les saisons. Eté, automne, hiver ; rien ne semble pouvoir perturber ces trois-là. Pourtant, leurs regards sont inquiets : sans le quatrième géant, leur marche s’arrête… Les rejoindra-t-il à temps ?

Année de parution française : Editions Flammarion (Père castor) (2013)

 Langue française – 32 pages

Genre : Album   Jeunesse

 

L’ Avis de Loulou :

Pourquoi l’as tu choisi dans ta bibliothèque ?

C’étais un cadeaux, j’ai voulu connaitre l’histoire.

J’aime :

L’histoire des quatre saisons, le grand manteau des géant que sert a changer les saison.

J’aime pas :

Que la quatrième saison n’apparaisse qu’à la fin…

Que raconte l’histoire ?

Ce sont trois géants, les saisons, qui cherche la dernière Le Printemps.

Le personnage principal ?

Les trois géants : Automne, Hiver, Eté

Mon avis :

Ce joli album a atterris dans les mains de mon fils grâce à « La Box de Pandore« , a peine reçu déjà lu et partager avec sa petite sœur. A lire son avis (je lui ai donné un petit cahier où il me répond a des petites questions) je me suis demandé si il avais bien compris l’histoire, mais en voyant son enthousiasme à vouloir montrer à sa sœur son livre et lui raconter d’après les dessins se qu’il s’y passe fus très plaisant.

Je me suis d’ailleurs permis de lui emprunter, j’ai passé un bon moment avec l’histoire très mignonne de ses saisons qui sont a la recherche de l’espiégle printemps, une jolie lecture a partager (ou pas) avec nos Loulous

Logo Livraddict

Queen Betsy, tome 01 : Vampire et célibataire de MaryJanice Davidson

Résumé :

Elle voulait juste être la reine du bal…
Elle va devenir la reine des vampires !
À son réveil à la morgue, Betsy Taylor découvre qu’elle est un vampire. Même si sa nouvelle condition possède de nombreux avantages, elle a bien du mal à s’habituer à son régime à base de liquide. Et même si sa mère est ravie d’apprendre que la mort ne lui empêchera pas de lui rendre visite, ses nouveaux amis nocturnes, eux, ont la conviction ridicule qu’elle est la reine annoncée par la prophétie.

Année de parution française : Editions Milady (2011)

 Langue française – 337 pages

Genre :   Bit-lit Chick-lit

 

Mon Avis :

Un de ses livres que j’ai sortis grâce a la page face book « PAL Sans Poussière« , car ça dois faire plus d’un ans (si ce n’est pas deux) qu’il est dans ma PAL, j’avais déjà tenté sa lecture, mais à l’époque je n’étais pas conquise et l’avais laissé au profit d’une autre lecture. Mais c’est grâce à Tiboux, qui a parlé avec tant d’enthousiasme de cette saga que j’ai eu envi de retenter. Et c’est fois, ça a fonctionné, la preuve qu’il faut parfois redonner sa chance à une lecture…

Betsy Taylor est une jeune femme, fan de mode et surtout de chaussure, très superficiel qui se retrouve à la porte de son travail. Alors qu’elle veux faire rentrés son chat à la maison, elle se fais percuter par une voiture. Alors que tous la crois morte, elle se réveille dans son cercueil, la seule chose qui semble la tourmenter ce sont les habits et le maquillage qu’a choisi sa belle-mère.

Si au départ le personnage de Betsy ne m’étais pas sympathique, trop frivole, j’avoue que cette seconde lecture m’a d’avantage séduit, mettant cette aspect sur le second plan afin de mieux profiter de ma lecture. Car au final, on fini par la trouver drôle et attachante dans sa relation avec ses amis, car au final elle refuse ce qui lui arrive et veux continuer a vivre comme « avant ».

Cette lecture ne me restera surement pas en mémoire, loin du coup de cœur, elle n’est pas pour autant désagréable. Je n’ai comme vous le constater pas d’avis bien trancher sur cette saga. Le mélange Chick-lit, Bit-lit ne me laisse pas indifférente, je pense tenter le second tome pour finir de me faire une opinion.

Logo Livraddict